Projet

ASTREDHOR – Institut technique de l’horticulture

ASTREDHOR, l'Institut technique de l'horticulture, conçoit et met en œuvre des programmes de recherche et d'innovation au service des professionnels de l'horticulture, de la fleu ...

En savoir +

C@SPER : un chariot robotisé innovant pour réduire le recours aux pesticides

Le couteau suisse de l'horticulture !

ASTREDHOR Sud-Ouest GIE Fleurs et Plantes a développé en partenariat avec la société Pyrène Automation, un système simple et innovant appelé C@SPER (Chariot Automatisé de Stimulation et de Piégeage Ergonomique), pour mécaniser la mise en oeuvre de plusieurs techniques alternatives aux produits phytosanitaires. À partir d’un chariot d’arrosage classique, plusieurs fonctions innovantes ont été développées, notamment le piégeage de masse des ravageurs (alternative aux insecticides) à l’aide de panneaux englués et la stimulation mécanique (alternative à la régulation chimique de la croissance des plantes). En entreprise de production, c’est aujourd’hui un facilitateur de pratique opérationnel pour des cultures plus respectueuses de l’environnement et de la santé des opérateurs.

 

Coordinateur(s) du projet

Mots-clés

horticulture

DELAIS

01/01/201412/12/2020

Objectif(s) / livrable(s)

La mécanisation des installations horticoles est un levier important pour améliorer la compétitivité de la filière, pour s’affranchir de la main d’œuvre sur des tâches contraignantes et pourtant cruciales. Les objectifs de cet automate sont donc d’être un outil polyvalent, abordable financièrement qui permet de limiter le recours aux produits phytosanitaires de synthèse mais aussi un allègement des opérations culturales pour le personnel (arroser, tailler, traiter). Il constitue un atout en terme de santé des opérateurs et de pénibilité du travail. Les plantes stimulées présentent des lots de cultures très homogènes dont la qualité est souvent améliorée permettant une bonne valorisation commerciale tout en diminuant les coûts de charges directes liées à l’utilisation des produits phytosanitaires. Enfin, avec sa simplicité d’utilisation et la possibilité de piloter à distance via un ordinateur ou un smartphone, il conduit à un allègement global des tâches.
Les livrables sont :
- Un outil : mise en place à la station ASTREDHOR Sud-Ouest en 2016 d'un prototype expérimental puis développement en 2017 d'un produit pour le transfert sur entreprise et travail en 2018 sur un concept modulaire adaptable sur chariot pré-existant
- Une publication du Guide des Méthodes alternatives en protection des plantes d'ASTREDHOR
- Une participation et la nomination au concours ITA'INNOV 2019 dans la catégorie Innovation
- Une intervention au Salon du Végétal 2019 lors des matinées techniques d'ASTREDHOR
- Un article dans le Lien Horticole d'octobre 2019, titre : La "Thigmo" et le piégeage tout en un C@SPER

SOURCE(s) DE FINANCEMENT

Région Nouvelle Aquitaine

DOCUMENT(S)

C@SPER-1.pdf

Contact(s) RAIN

Après des essais de démonstrations en entreprise, des producteurs ont déjà franchi le pas et équipent progressivement leur structure : Brichet SCEA Lannion (22), Exploitation horticole du Lycée du Valdoie (90), Eyraud Plants (42), Floratemple (49), Frimont Horticulture (33), Haberschill (81), Hortiland (40), Lannes (82), M’Fleurs (40), Merel Horticulture (35).  Tandis que certains vont équiper des chariots préexistants d’autres vont équiper une serre entière. Notre partenaire a installé ces premiers chariots de stimulation en 2018 et continue de développer des solutions évolutives selon les besoins de la profession (ajout de ventilateurs pour sécher le feuillage ou déloger les insectes, module tailleuse, lampe de croissance/désinfection).

  1. Casper est un très bel outil simple et efficace

    peut on avoir quelques données économiques : prix de vente de l’équipement – charges de fonctionnement – bénéfice attendus merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.