Projet

Chambre d’Agriculture de la Gironde

Chambre d'Agriculture de la Gironde ...

En savoir +

IFV – Institut Français de la Vigne et du Vin Pôle Nouvelle-Aquitaine

L'IFV Sud-Ouest est une instance régionale de l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV). L’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) émane de la fusion, en 2007, de ...

En savoir +

EPLEFPA de Gironde

Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles de Bordeaux Gironde (EPLEFPA) ...

En savoir +

Alt’Fongi biocontrôle

Le projet Alt’Fongi Biocontrôle vise à évaluer et optimiser des stratégies de protection du vignoble intégrant le plus possible des produits de biocontrôle pour lutter contre le mildiou, l’oïdium et le botrytis de la vigne dans le contexte spécifique bordelais. Nous voulons fournir des références techniques aux viticulteurs leur permettant d'intégrer ces produits dans leurs itinéraires.

Les produits de biocontrôle ont des modes d’action différents des produits conventionnels et plus partiels. Largement plébiscités par le grand public et les politiques, ils restent difficiles à prendre en main par les viticulteurs. De ce fait, des travaux sont nécessaires pour les intégrer efficacement dans une stratégie globale de protection au vignoble. C’est dans cet objectif que nous commençons trois années d’expérimentation en Gironde.

Nous travaillons sur 3 plateformes expérimentales. En 2018 et 2019, chaque plateforme permet d’adresser le problème d’une seule des trois maladies visées : mildiou, oïdium ou botrytis. Deux plateformes sont menées au lycée viticole de Libourne-Montagne et une plateforme est menée  chez un viticulteur à Rauzan. Nous utilisons des produits déjà homologués ou qui le seront d’ici 1 ou 2 ans. Nous travaillons sur des règles de décision prenant en compte l’état sanitaire du feuillage et des grappes ainsi que le climat pour décider :

  • Pour le mildiou, à chaque traitement, quelle quantité de cuivre nous souhaitons ajouter au produit de biocontrôle en fonction de la pression (calculée en pourcentage de la quantité qui serait mise pour une protection de type Agriculture Biologique)
  • Pour l’oïdium, à partir de quand une protection combinée biocontrôle et soufre devient nécessaire
  • Pour le botrytis, en créant des stratégies exclusivement biocontrôle, quand déclencher un traitement en fonction de l’évolution du climat (modèle post véraison, développé par les chercheurs d’INRAE)

Coordinateur(s) du projet

Séverine Dupin
Viticulture - Oenologie - Protection du Vignoble - Viticulture de précision

Mots-clés

biocontrôle, cuivre, fongicide, mildiou, phytosanitaire, soufre, vigne

DELAIS

01/01/201831/12/2020

Objectif(s) / livrable(s)

- Obtenir des références techniques sur le positionnement des produits de biocontrôle
- Pouvoir déterminer s'il est nécessaire d'associer d'autres produits et en quelles quantités
- Fournir des informations précises et indépendantes aux vignerons bordelais
- Disposer de plateformes d'essais visitables pour échanger sur ces produits et leur utilisation en viticulture

SOURCE(s) DE FINANCEMENT

CIVB

Contact(s) RAIN

Séverine Dupin
Viticulture - Oenologie - Protection du Vignoble - Viticulture de précision

Pour plus de résultats, consultez la page du projet sur le site du Vinopôle : Page du projet Site Vinopôle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.