Projet

Chambre d’agriculture de la Dordogne

Chambre consulaire de la Dordogne en Nouvelle Aquitaine ...

En savoir +

Institut Polytechnique Lasalle – ESITPA

L’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais et l’Esitpa : un pôle d’enseignement supérieur de référence nationale et internationale dans les sciences de la Terre, du vivant ...

En savoir +

Liste complète des partenaires

MYCOAGRA

Comprendre les effets des pratiques agricoles sur la mycorhization naturelle.

Porté par la Chambre d’agriculture de Dordogne, le projet de recherche appliquée Mycoagra, met l’accent sur la prise en compte des mycorhizes dans les itinéraires culturaux. Plus précisément, il vise à étudier les phénomènes de mycorhization en culture de noyer et de maïs sur un périmètre comprenant la Dordogne, le Lot et la Corrèze. L’originalité réside dans le fait que les expérimentations sont conduites chez des agriculteurs impliqués dans des démarches d’agriculture de conservation des sols et d’autonomie alimentaire pour leurs élevages.

Mots-clés

sol

DELAIS

01/01/201730/06/2020

Objectif(s) / livrable(s)

Le projet MYCOAGRA vise à obtenir et diffuser des indicateurs agro-écologiques facilement accessibles aux agriculteurs et aux organismes de conseil et de développement du monde agricole (Chambre d'Agriculture, CETA, Centres Techniques, associations d'agriculteurs...). Ces indicateurs permettront d'intégrer l'intérêt des processus de mycorhization dans les problématiques fondamentales actuelles, à savoir : (1) la limitation de la contingence aux réserves hydriques, (2) la raréfaction des ressources minérales disponibles en phosphore, (3) le renforcement de la résilience des sols par le développement de la vie microbienne, (4) la recherche de traitement alternatif des cultures pour permettre la réduction des produits pesticides, et (5) le maintien, voire l’accroissement de la productivité par l’amélioration de la structure des sols, notamment les plus pauvres. Il sera un élément de réponse au maintien et à l'amélioration d'une compétitivité moderne des exploitations agricoles .

Les livrables de MYCOAGRA seront :
. Une application numérique interactive type Obsalim sur les leviers favorables à la mycorhization et son apprentissage dans le cadre de formations auprès des agriculteurs, des étudiants et des conseillers. Sa valorisation par la création d’une interface web dédiée à la mycorhization.
· La production d'un guide pratique, d'articles dans des revues référencées, de journées techniques et scientifiques et de colloques sur la mycorhization
· La publication d’articles dans la presse généraliste et spécialisée (revue TCS...) agricole, de vulgarisation scientifique, et scientifique internationale (par le biais des labos associés)
· l’organisation de colloques avec un temps régional pour les filières et un temps national au Muséum National d'Histoire Naturelle

SOURCE(s) DE FINANCEMENT

CAS DAR

Contact(s) RAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.