Skip to content

WalNUT

- Article actualisé le

Recycler les nutriments des eaux usées, prévenir la pollution de l'eau et accélérer la transition vers un système de fertilisation renouvelable.

  • icone de la filiere Toutes filières
    Toutes filières
# fertilisant# ressource naturelle

Le projet WalNUT, c’est 14 partenaires de huit pays membres de l’UE qui unissent leurs forces dans un projet de quatre ans et six mois – du 1er septembre 2021 au 28 février 2026 – pour des propositions d’harmonisation la situation du recyclage des nutriments dans les différents systèmes européens de traitement des eaux usées.

WalNUT est financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. Son objectif principal est de promouvoir une nouvelle stratégie circulaire dans le secteur du traitement des eaux usées et de la saumure, en prévenant la pollution de grandes masses d’eau tout en favorisant le passage des engrais minéraux non renouvelables aux engrais biosourcés dans l’UE.

Dans la perspective, commune à d’autres projets européens, d’en finir avec la dépendance de nos systèmes de fertilisation avec des sources non renouvelables, les travaux de WalNUT s’appuieront sur la cartographie actuelle des flux d’eaux usées en Europe et sur le cadre juridique de leur recyclage.

Les actions de WalNUT devraient jeter un pont entre les communautés scientifiques, les législateurs et les décideurs politiques. Le projet veut également participer à la mise en œuvre du règlement européen 2019/1009 sur les matières fertilisantes, dont l’application débutera au 16 juilet 2022, en s’appuyant sur une information active des parties prenantes de la filière.

L’APCA est le membre français du consortium du projet en partenariat avec les Chambres départementales d’agriculture de l’Hérault et de la Charente-Maritime.

https://walnutproject.eu/about/

Objectifs

L'objectif est de proposer cinq installations pilotes de traitement des eaux usées intégrant douze systèmes technologiques récupération des éléments fertilisants pour produire quatre cas de fertilisants, dits bio-sourcés, commercialisables et durables. Les impacts environnementaux et socio-économiques des chaînes de valeur des fertilisants seront quantifiés grâce à une évaluation du cycle de vie.

Les trois Chambres d’agriculture seront particulièrement impliquées dans les travaux concernant :
- L’état de la situation actuelle de la réutilisation des eaux usées à travers l’Europe ;
- La démonstration de l’intérêt et de l’impact des nouveaux matériaux fertilisants ;
- L’évaluation des implications politiques à différents niveaux.

Une question ou une remarque sur ce projet ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.