Projet

BRILAC

Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre de Poitou-Charentes ...

En savoir +

Institut de l’Élevage  (idele)

La vocation de l’institut de l’Élevage est d’améliorer la compétitivité des élevages herbivores et de leurs filières. Ses travaux apportent des solutions techniques aux ...

En savoir +

Chambre Régionale d’Agriculture de Nouvelle Aquitaine

La Chambre régionale d’Agriculture de Nouvelle Aquitaine (CRANA) est un établissement public, tête de réseau régionale de la profession agricole et porte-parole de l’agric ...

En savoir +

INRA centre Nouvelle-Aquitaine-Poitiers

Le centre Inra Nouvelle-Aquitaine-Poitiers étudie la gestion durable des prairies, des systèmes fourragers et des territoires, et celle des productions animales. Regroupant les s ...

En savoir +

Liste complète des partenaires

Résilience des systèmes d’élevage caprins

Le projet prend en compte les enseignements de la crise économique qui a révélé la fragilité des exploitations et la menace du changement climatique dans une approche globale de la durabilité des exploitations.

La Nouvelle-Aquitaine est la première région caprine d’Europe avec 1 200 élevages répartis entre l’ex-Poitou-Charentes (75%), l’ex-Limousin et la Dordogne. Elle produit 40 % de la production de lait de chèvre nationale et 36 % du cheptel. 123 élevages sont en agriculture biologique (10 %).

L’élevage caprin a été en forte croissance de 1990 à 2009, porté par la demande des consommateurs malgré l’absence de dispositif européen de régulation. Mais la crise économique de 2008 a ralenti le développement de la filière avec une demande en repli qui a entraîné une baisse des revenus des agriculteurs jusqu’en 2012. La demande est aujourd’hui à nouveau supérieure à l’offre.

La crise a permis une prise de conscience de la nécessaire résilience des élevages face aux aléas économiques d’autant que l’aléa climatique renforce la fragilité de la filière. La filière s’est organisée notamment autour du réseau d’excellence caprine (cluster Rexcap) et a mis en place de nombreux dispositifs de recherche. Malgré cela, le nombre d’éleveurs est en baisse (- 23%) et le rythme d’installation est insuffisant (25 /an).

Le projet vise à construire, évaluer et développer des systèmes d’élevage caprins innovants et résilients. Il se base sur deux piliers, la ressource alimentaire – vers l’autonomie – et la conduite des animaux – conditions de reproduction et entrée en production. Le programme est construit en 3 axes : conception et promotion de systèmes fourragers innovants, renouvellement des troupeaux en valorisant les chevrettes, diffusion et transfert des résultats.

Coordinateur(s) du projet

Mots-clés

élevage, résilience

DELAIS

01/06/201931/01/2022

SOURCE(s) DE FINANCEMENT

Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), Région Nouvelle-Aquitaine

Contact(s) RAIN

  1. Bonsoir Madame/Monsieur !
    Je présente l’ ADPJRNO qui est une Association de Développement des planteurs de Jean-Rabèl du Nord-ouést Haïti fondée en 2016 reconnue d’utilité publique , ayant son siège sociale Kal-Etang première section communale de Jean-Rabèl , c’est une association à but non lucratif , notre objectif générale c’est de contribuer au développement de l’agriculture pour l encadrement des planteurs. J aimerais savoir si notre association peut participer à votre appel à projet. Merci !

  2. bonjour

    peut on avoir plus d’information sur le contenu du projet , son déroulement et les livrables qui sont prévus

    merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.