Skip to content

Renforcer la cohérence entre sélection de la race Manech à tête noire et les systèmes de la montagne basque pour relancer une dynamique collective de la race

- Article actualisé le

Ce projet est issu d’une démarche PEI-AGRI Groupe opérationnel. Face à la baisse des effectifs de cette race pourtant emblématique, il recherche des solutions d’organisation pour mettre en œuvre des actions collectives.

  • icone de la filiere Élevage
    Élevage
vignette - Renforcer la cohérence entre sélection de la race Manech à tête noire et les systèmes de la montagne basque pour relancer une dynamique collective de la race
# basque# race# sélection

Le contexte de forte demande de lait au niveau du bassin de production a conduit les éleveurs à s’orienter vers l’augmentation de la production au détriment d’une race dont les qualités s’expriment en montagne. La manech tête noire (MTN) a donc été progressivement remplacée par la manech tête rousse puis par la basco-béarnaise, y compris sur les exploitations des vallées de montagne.

Cette réduction du nombre de brebis MTN a entraîné la forte baisse du nombre d’éleveurs de MTN et donc mécaniquement la capacité d’action collective que peuvent porter les gestionnaires de la race. De plus, les éleveurs restés sur la MTN sont coupés en deux « camps » : ceux qui ont fait évoluer leurs systèmes pour mettre en œuvre les principes de sélection et ceux qui sont restés attachés au système montagnard (petites exploitation, importance de la transhumance longue). Les effectifs des deux groupes sont devenus trop faibles pour pouvoir créer une émulation collective mais les deux groupes ont pris conscience de la nécessité de rechercher un consensus pour se rapprocher et relancer la race.

L’association Buru Beltza (tête noire en basque) créée en 2010 regroupe 90 éleveurs. Un contrôle laitier expérimental a été mis en place pour rapprocher les objectifs des deux groupes.

L’objectif du projet est de tester la réorientation du schéma de la MTN en conciliant objectif d’amélioration de la production laitière et de maintien de la qualité montagnarde de la race. Le projet est construit sur 5 axes de travail : gouvernance et co-construction, explorer les possibilités offertes par la génomique, adapter les pratiques liés à la mise en place du programme de sélection, mettre à l’étude de nouveaux critères de sélection, analyser et promouvoir les systèmes d’élevage MTN.

Objectifs

Le projet a pour objectif de rassembler les éleveurs de la race MTN et les chercheurs afin de définir ensemble les modalités d'un programme de sélection novateur. Selon les besoins exprimés par les éleveurs, dans leur contexte d'élevage, les chercheurs ont a définir des scénarios de sélection collective autant sur le plan conceptuel que sur les modalités pratiques afin de permettre aux éleveurs de choisir les orientations de la race locale et de définir les axes de travail génétique et technique pour adopter un programme de sélection consensuel et novateur, adaptation au territoire, changements climatiques et aux conditions d'élevage.

Une question ou une remarque sur ce projet ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.